Promotions

Revenir au catalogue imprimantes >

Quelles sont les particularités des imprimantes code-barres ?

Contrairement aux imprimantes bureautiques, à technologie d'impression laser ou jet d'encre, les imprimantes code barre industrielles utilisent la technologie thermique direct ou transfert thermique. Le support utilisé varie également en fonction de ces différentes technologies : les imprimantes bureautiques utilisent du papier feuille à feuille alors que les imprimantes thermiques code barres intègrent des étiquettes en bobines ou en paravents (listing), permettant des types de support très différents au niveau de la matière, du grammage, de la qualité, de l'adhésif.

La qualité des consommables étant choisie en fonction de l'application.

Par ailleurs, les imprimantes code barres sont particulièrement adaptées à une utilisation intensive en milieu industriel, de part leur conception robuste (elles sont souvent munies de capots en métal, résistants aux chocs) et le résultat d'impression obtenu, grâce à leur haute résolution.

Les technologies d'impression   :
Transfert thermique ou direct thermique ?

1/ L'impression par thermique direct

Les imprimantes à thermique direct utilisent un seul type de support, l'étiquette, qui est spécialement conçue pour noircir par réaction chimique sous l'effet de la chaleur. L a tête thermique de l'imprimante, composée de points chauffants,  chauffe directement le support .

Avantages  :

Cette technologie simplifie la gestion des consommables étant donné que l'imprimante n'utilise qu'un seul type de consommables : les étiquettes. On évite ainsi les problèmes de détection de ruban, de réglage d'embrayage sur les axes pour le film, les problèmes de plissage du ruban... Et seul le support d'étiquettes est à changer.

Inconvénients  :

L'étiquette d'une imprimante à impression direct thermique a une durée de vie plus faible qu'en transfert thermique : en effet, l'étiquette est sensible à la chaleur et au frottement, ce qui peut altérer la lisibilité du code-barres. Cette technologie est utilisée pour des applications où la durée de vie de l'étiquette est relativement faible (jusqu'à 6 mois maxi en fonction des conditions de stockage des produits).

La durée de vie de la tête thermique est elle aussi souvent réduite, variant en fonction de la qualité du support choisi.

Les applications typiques sont : l'agro-alimentaire, la messagerie et le transport de colis, .

2/ L'impression par transfert thermique

L'imprimante à transfert thermique fonctionne, tout comme l'imprimante à thermique direct, par la chaleur. Elle utilise deux types de consommables : l'étiquette et le film transfert thermique. Ce dernier passe entre la tête thermique et le support à imprimer, la tête d'impression thermique permettant de transférer l'encre du ruban sur le support . Au moment de l'impression, l'encre passe intégralement sur le support et le ruban n'est donc utilisable qu'une seule fois (sauf en cas de ruban spécifique).

Les imprimantes transfert thermique sont capables d'imprimer également en direct thermique.

Les applications typiques sont : la traçabilité, le stockage longue durée ou en extérieur, l'archivage,.

Avantages :

Une imprimante à transfert thermique offre une très bonne qualité d'impression à vitesse élevée. La durée de vie de l'étiquette est quant à elle de plusieurs années, contrairement à celle utilisée par une imprimante à thermique direct : l'étiquette résiste à la température, à l'abrasion et aux solvants. Enfin, la durée de vie de la tête d'impression elle plus longue : entre 50 et 100 km suivant les conditions d'utilisation.

Inconvénients  :

Les imprimantes à transfert thermique sont plus complexes mécaniquement car elles utilisent un ruban encreur. Ainsi, comme ces imprimantes utilisent deux types de consommables, leur chargement est plus long.

3/ Comment choisir son imprimante code barres  ?

Les imprimantes thermiques vont de l'imprimante portable à l'imprimante industrielle, en passant par l'imprimante de bureau. Les caractéristiques de différenciation des imprimantes sont :

  • La résolution  : aujourd'hui, les résolutions les plus courantes sont 203 dpi (= dot per inch, ce qui correspond à 8 points par mm). Il existe également du 300dpi (12 points/mm) et depuis peu du 600 dpi (24 points par mm). Plus la résolution de la tête est grande (dans une imprimante thermique, elle dépendra du nombre de points chauffants par mm), meilleure sera la qualité notamment sur les petits codes barres, les codes 2D ou encore les logos et graphiques.
  • La largeur d'impression : elle est à choisir en fonction de l'application. Par exemple, une tête d'impression de 210 mm permet d'imprimer des étiquettes industrielles au format A4 ; une tête d'impression de 110 mm de large couvre 80% des applications et permet d'imprimer des étiquettes « produit » ou « carton ».
  • La vitesse d'impression  : elle est exprimée en mm/s. Les systèmes d'impression actuels ont des vitesses variant entre 50 mm/s et 300 mm/s en moyenne. Une haute vitesse d'impression doit être accompagnée d'une bonne qualité de support et d'encre afin d'obtenir une qualité d'impression satisfaisante.
  • Le volume d'impression  : Directement lié au paramètre vitesse d'impression, le volume est utilisé dans notre configurateur pour définir le produit la plus adapté à votre utilisation. Il prend également en compte les critères de longueur de ruban, de dimension d'étiquettes et de taille de bobine.

Les consommables

Le choix des consommables est important pour obtenir une bonne qualité d'impression. Le support ainsi que le ruban associé doivent être en adéquation avec l'application et la qualité que l'on souhaite obtenir.

1/ Les étiquettes : choisir sa matière

On trouve sur le marché une multitude de supports que l'utilisateur va choisir en fonction de ses contraintes d'utilisation. Les plus utilisés sont le thermique Eco ou Top, le velin standard, le couché, le polypropylène et le polyester. Il est possible d' imprimer sur des papiers mats ou brillants, des films d'emballage, des textiles, etc.

En voici les caractéristiques :

Ruban transfert
Résistancee à l'humidité
Résistance au frottement
Résistance au déchirement
Résistance à l'abrasion

non

Moyenne

Faible

Faible

Bonne

Cire

Faible

Faible

Faible

Faible

Cire
/résine

Bonne

Très bonne

Faible

Bonne

Cire
/résine

Très bonne

Très bonne

Excellente

Bonne

Résine

Très bonne

Très bonne

Excellente

Excellente

2/ Les rubans

Applications Support d'impression
Transport, logistique, Industries pharmaceutiques et    agroalimentaires Papiers et cartes couchés ou non couchés, papiers et cartes brillants, velins
  Logistique - Signalétique   - Tissus Papiers couchés ou non couchés, papiers brillants, glacés, Polypropylène, Polyéthylène, PVC, Velins

- Milieu médical, pharmaceutique - Contenants chimiques - Milieux industriels

- Environnements extérieurs

- Papiers brillants- Polyester  

Les accessoires d'imprimantes code-barres

Suivant les modèles, il existe une grande diversité d'accessoires conçus pour faciliter le processus d'impression et l'automatiser au maximum.

•  Le Peel-off ou pré-décollement permet de distribuer les étiquettes une à une,

•  Le cutter ou massicot permet d'obtenir des étiquettes de dimension variable, selon les besoins, depuis un support continu.

•  Les extensions mémoires permettent de stocker des formats d'étiquettes ou des graphiques afin de limiter les temps de transfert d'information ou encore d'accroître la longueur maximale d'une impression.

•  Le mode rembobinage permet d'obtenir un rouleau d'étiquette complet et personnalisé ou sérialisé, prêt à répartir sur chaque point de dépose.

•  Les connections supplémentaires permettent de relier l'imprimante au réseau local filaire ou sans fil.